Des contrôleurs financiers se forment à l’audit des établissements publics



Formation sur l’audit des établissements publics, ouverte depuis ce lundi matin le 15 Mai 2017 à Kpalimé.
 Financée  par la Banque africaine de développement à travers le Projet d’appui à la mobilisation des ressources et au renforcement des capacités institutionnelles (PAMOCI).Cette formation sur l’audit des établissements publics, ouverte ce 15 mai 2017 à Kpalimé, au bénéfice des cadres de la Direction du contrôle financier rentre dans un cadre précis : La mise en œuvre du nouveau cadre légal et réglementaire de la gestion des finances publiques issu de la transposition des directives communautaires qui a fait évoluer la mission du contrôle financier, son organisation et les modalités de son contrôle. Aussi la fonction du contrôleur financier connait-elle une mutation qu’il faut accompagner par rapport à ses nouvelles missions, son organisation et ses outils de travail. Ce qui exige un renforcement des capacités.

La formation sera assurée sous trois angles : "Normes comptables applicables aux établissements publics", "Méthodologie de l’audit : diligences et méthodes" et "Elaboration des rapports d’audit". En termes de résultats, 70 cadres de la Direction du contrôle financier seront formés et évalués sur l’audit des établissements publics, vont maîtriser les techniques d’audit des établissements publics et la méthodologie d’élaboration des rapports d’audit.

 «Dans ses nouvelles missions, le contrôle financier sera exercé non seulement a priori mais aussi a postériori. Le contrôleur doit s’assurer de la légalité, de la régularité et de la conformité des opérations et des actes à incidence financière ainsi que de la soutenabilité budgétaire. Il doit apprécier également la qualité de la gestion budgétaire des ordonnateurs et évaluer la performance des programmes», a rappelé le Directeur de cabinet du ministre de l’Economie et des finances, Kossi Tofio, à l’ouverture des travaux.

Il faut rappeler que le Togo s’est doté en 2010 d’une stratégie de réforme de la gestion des finances publiques sur un horizon de 10 ans dans l’optique de moderniser la gestion publique et de la hisser au niveau des meilleures pratiques et des standards internationaux en matière de finances publiques. A la mi-2014, la loi portant code de transparence dans la gestion des finances publiques et la loi organique relative aux lois de finances sont votées. Ce qui marque, en théorie, un tournant décisif vers les réformes de deuxième génération. En 2015, le double acte a consisté à doter le pays d’une feuille de route pour la mise en œuvre du nouveau cadre légal et réglementaire de la gestion des finances publiques issu de la transposition des directives portant cadre harmonisé des finances publiques au sein de l’UEMOA, et à adopter les décrets portant règlement général de la comptabilité publique, nomenclature budgétaire de l’Etat, plan comptable de l’Etat et tableau des opérations financières de l’Etat.