Plusieurs Nominations au Ministère de l’Economie et des Finances



Quatre décrets pris en conseil des ministres en ce qui concerne l’économie et les finances
 Dans le cadre de la réorganisation de ce ministère, amorcée par le décret n°2017-112/PR du 29 septembre 2017, portant attributions, réorganisation et fonctionnement dudit ministère, le conseil a procédé aux nominations du secrétaire général du ministère, du directeur général du budget et des finances, du directeur général du Trésor et de la comptabilité et du directeur général des études et des analyses économiques. Il s’agit de :
 
-Monsieur PATOKI Badanam, économiste à la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), nommé Secrétaire général du  ministère de l’économie et des finances,
 
-Monsieur AMAWUDA Kodjo Wolanyo, inspecteur central du trésor, nommé Directeur général du budget et des finances,
 
-Monsieur ADJABO Ekpao, inspecteur central du trésor, nommé Directeur général du Trésor et de la comptabilité publique,
 
-Madame JOHNSON Ahéba, administrateur des finances, nommée Directeur général des études et analyses économiques.
 
En outre sur plusieurs plans notamment :Santé, économie, transport et  environnement, le conseil a adopté un décret portant règlementation de l’importation des véhicules automobiles d’occasion au Togo. L’importation incontrôlée de véhicules d’occasion, hors normes, et leur utilisation porte préjudice à la sécurité routière (enjeu majeur de santé publique et de protection des personnes) puis engendre la dégradation précoce des infrastructures routières ainsi que des coûts énormes pour l’entretien routier. Par ailleurs, sur le plan environnemental, ces véhicules d’occasion engendrent des nuisances considérables et émettent des substances polluantes, exposant ainsi les populations à des risques de maladies respiratoires aigües. Le présent décret permettra de limiter à l’avenir l’âge des véhicules d’occasion importés au Togo. En adoptant ce décret, le conseil entend assainir le parc automobile togolais et surtout sauvegarder la vie des citoyens, victimes de l’insécurité routière liée entre autres à l’état délabré de ces véhicules d’occasion hors normes.