REUSSIR POUR MIEUX ESPERER D’AUTRES FINANCEMENTS AUPRES DE LA BAD



Signature de deux conventions de financement au ministère de l’économie et des finances pour le compte du PAEIJ-SP et du FNFI.
La première signature est donc relative à la convention de prestation de service d’operateur financier entre le Projet d’Appui à l’Employabilité et  à l’Insertion des Jeunes dans les Secteurs Porteurs (PAEIJ-SP) et ORABANK-Togo. Il s’agit ici de refinancement des entreprises jeunes et structurantes dans les chaines de valeur agricole à travers la mise en place d’une ligne de crédit du PAEIJ-SP. Un acte qui marque la volonté du gouvernement togolais, à travers le ministère du développement à la base, de l’artisanat, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, à créer les conditions d’une croissance économique plus inclusive induite bien évidemment par les fruits de la promotion de l’entreprenariat et l’auto ‘emploi des jeunes dans l’agriculture commerciale. L’accompagnement technique et financier de 1200 jeunes entrepreneurs agricoles, de 1000 groupements de petits producteurs et des entreprises structurantes existantes   générera en tout ,  la création de 19 600 emplois.

Ce projet est cofinancé par l’état togolais et le groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD), représenté hier à la cérémonie par son directeur général Afrique de l’Ouest Monsieur Janvier K.LITSE, une institution  qui  participe également au financement du Projet d’Appui à l’Inclusion Financière des Femmes Vulnérables (PAIFFV). Cette cérémonie a donc permis aux deux parties  de signer   également  un avenant don de la Banque Africaine de Développement pour renforcer  le (PAIFFV), mis en œuvre par le Fonds National de la Finance Inclusive (FNFI).

Le Ministre de l’Economie et des finances, Sani YAYA félicite tout d’abord ORABANK-Togo pour sa sélection à l’issue de la procédure de recrutement concurrentiel conduite selon lui dans le respect des règles régissant la passation des marchés publics  et ajoute ensuite que : « la démarche de la Banque Africaine de Développement prouve à suffisance son engagement à accompagner le Togo dans ses projets dans la recherche des solutions aux problèmes de chômage  et de l’emploi des jeunes ». Il par ailleurs  invité chaque partie prenante à jouer véritablement sa partition, chacune en ce qui la concerne dans la mise en œuvre des projets.

Il est important de rappeler que la réussite des projets sera un encouragement à la BAD à poursuivre son appui au gouvernement togolais dans des projets novateurs présents et futurs.