Aller au contenu principal
Ministère de l'Economie et des Finances

LA LOI CONCERNANT LES BUREAUX D’INFORMATIONS SUR LE CRÉDIT (BIC), PASSE AU PARLEMENT

Publié le : 23 juin 2018
BIC

Le BIC contribue pleinement à l’amélioration du climat des affaires.

 

Outre la loi de finances rectificative gestion 2018, les députés adoptent à l’Unanimité au nouveau siège de l’assemblée nationale ce vendredi 22 juin 2018,  la loi uniforme n°2016-005 du 14 mars 2016 relative à la règlementation des bureaux d’informations sur le crédit (BIC).

Le ministre de l’économie et des finances monsieur Sani YAYA, a tout  d’abord salué cette initiative du parlement permettant à son  ministère d’être le premier à ouvrir le bal dans le cadre des programmations dans ce magnifique édifice inauguré par le chef de l’état Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE le 14 juin 2018 : « Je voudrais enfin vous exprimer toute ma gratitude et celle du Gouvernement pour le privilège que vous nous accorder et le grand honneur que vous nous faites d’être les premiers à inaugurer vos travaux dans ce magnifique édifice du nouveau Siège de l’Assemblée nationale à travers la programmation de l’examen de la loi de finances rectificative gestion 2018 ainsi que la loi modificative de la loi uniforme n°2016-005 du 14 mars 2016 relative à la règlementation des bureaux d’informations sur le crédit (BIC) ».

Le BIC est une institution chargée de collecter auprès des organismes financiers, des sources publiques et des grands facturiers, notamment les sociétés de fourniture d'eau et d'électricité ainsi que les sociétés de téléphonie, des données sur les antécédents de crédit ou de paiement d'un client, en vue d’établir des rapports de solvabilité détaillés servant de critères objectifs à la prise de décision en matière d’octroi de crédit.

Ainsi, selon le ministre de l’économie et des finances : «  le BIC contribue pleinement à l’amélioration du climat des affaires en favorisant une meilleure accessibilité au crédit, à travers la mise en place d’un outil efficace d’analyse, d’évaluation et de gestion des risques. Il permet notamment d’anticiper le surendettement des emprunteurs et de prendre des décisions plus appropriées en matière d’octroi de crédit aux particuliers. Ce faisant, il participe à l’amélioration de la qualité du portefeuille des banques et des Systèmes Financiers Décentralisés (SFD) ».

L'adoption de cette loi permettra donc d'enrichir la base d'information du BIC et partant d'améliorer la notation de notre pays dans l'évaluation du climat des affaires.

Top