Aller au contenu principal
Ministère de l'Economie et des Finances

Démarrage à Lomé d’un atelier régional dont le thème est : « Lutter avec efficacité contre la fraude à la valeur en douane »

Publié le : 06 nov 2018
afritac

Sous l’égide du Centre régional d’assistance technique du Fonds monétaire international pour l’Afrique de l’Ouest (AFRITAC de l’Ouest)

Démarrage à Lomé d’un atelier régional dont le thème est : « Lutter avec efficacité contre la fraude à la valeur en douane »,

« Le thème du présent atelier, est un sujet très important au Togo. En effet, le Commissariat des douanes togolaises s’est lancé depuis quelques années dans un vaste chantier de réformes pour sa modernisation. L’ensemble de ces réformes vise le renforcement de ses fonctions essentielles notamment en matière de maîtrise des flux et d’automatisation des procédures, d’exonérations et de régimes suspensifs, de sélection automatisée des contrôles », a déclaré ce 05 novembre 2018, à l’ouverture des travaux Monsieur Kossi TOFIO Directeur de Cabinet représentant le ministre de l’économie et des finances

Cet atelier est une occasion pour les acteurs concernés de mettre ensemble leurs connaissances dans la correcte et efficiente maitrise de la fonction d’évaluation en douane. A ce titre, il reste et demeure  un cadre d’échange d’expériences et de points de vue entre les pays et les administrations, tout  offrant  également l’opportunité de capitaliser sur des problématiques et des expériences communes en permettant bien évidemment, de mener à bien, et de façon efficace, les différentes étapes nécessaires à la mise en place ou au renforcement d’un dispositif ayant pour but, de mieux appréhender et maîtriser la fonction d’évaluation en douane qui représente un véritable défi pour les Etats et les Administrations douanières. Selon Kodjo ADEDZE, le Commissaire Général de l’Office Togolais des recettes (OTR) : « le thème répond bien à la préoccupation des administrations douanières de combattre les évasions fiscales pour faire face aux nombreux besoins de développement. La synergie entre les administrations fiscales est un levier important pour lutter efficacement contre la fraude de la valeur en douane. L’office togolais des recettes (OTR) s’honore de cette grande réforme qui lui a permis de réduire fortement les doublons administratifs, de mutualiser les systèmes de prévention et de gestion de risque et de lutter conjointement contre toutes formes de fraudes douanières et fiscales et d’atteindre des taux de performance très satisfaisants ».

Dans un environnement international en perpétuelle mutation, les Administrations douanières, conscientes des défis à relever, se sont engagées dans de vastes programmes de réformes tendant au respect des normes et des standards édictés au niveau de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) et de l’Organisation Mondiale des Douanes (OMD). Pour y parvenir, elles doivent faire face à une double problématique : s’adapter aux procédures de facilitation et de simplification du dédouanement tout en veillant à augmenter et sécuriser les recettes douanières indispensables aux budgets des États. Ainsi, se doivent-elles de procéder à de vastes réformes telles que recommandées par les instances internationales, en l’occurrence l’organisation mondiale du commerce (OMC), l’Organisation Mondiale des Douanes (OMD),le Fonds Monétaire International (FMI).

L’AFRITAC étant une structure liée au Fonds Monétaire International (FMI), c’est justement à ce titre que le représentant du ministre de l’économie et des finances déclare : « je voudrais rendre un vibrant hommage à Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE, Président de la République et à l’ensemble du Gouvernement, pour leur appui et effort constant aux questions douanières et fiscales qui ont abouti aux différentes réformes en la matière pour une mobilisation dynamique et sans cesse croissante des ressources. Le Gouvernement Togolais ne cessera jamais de saluer l’excellence et la qualité des relations entretenues avec le Fonds Monétaire International (FMI), institution avec laquelle, il coopère très étroitement et efficacement depuis plusieurs années déjà. Nous n’en voulons pour preuve, l'accord au titre de la Facilité Elargie de Crédit (FEC), d'un montant total de 241,5 millions de dollars sur 3 ans, qui vise à appuyer les réformes économiques et financières au Togo. Une mission du Fonds vient d’ailleurs de regagner Washington après avoir passé deux semaines à Lomé au titre de la 3ème revue du programme appuyé par la Facilité élargie de crédit jugée globalement Satisfaisant en attendant l’avis du Conseil d’administration du FMI, puisque selon cette mission, tous les critères de performance quantitatifs et plusieurs repères structurels ont été respectés ».

Les travaux se poursuivent jusqu’au O9 Novembre 2018, dans un esprit d’engagement soutenu et de volonté renouvelée de faire la différence dans la lutte contre la fraude sur la valeur en douane, un grand fléau pour nos économies.

Top