Aller au contenu principal
Ministère de l'Economie et des Finances

21ème session ordinaire des chefs d’Etat de l’Uemoa à Abidjan

Publié le : 15 juil 2019
session uemoa

La future monnaie unique « Eco », l’écho au cœur des discussions

Les pays membres de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) se sont engagés vendredi à poursuivre les réformes en vue de respecter les critères de convergence pour l'adoption d'une monnaie unique en 2020 dans la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO). 

Le communiqué final de la 21e session de la conférence des chefs d'Etat de l'UEMOA tenue à Abidjan réaffirme ainsi ‘l'approche graduelle pour la mise en œuvre de la monnaie unique privilégiant le démarrage en 2020 avec les pays qui respectent les critères de convergence tandis que les autres pourront se joindre ultérieurement’.

Lors du dernier sommet de la Cédéao fin juin à Abuja (Nigeria), les chefs d'Etat ont convenu de dénommer ‘Eco’ la future monnaie unique ouest-africaine. La Cédéao compte 15 Etats membres, dont sept ont une monnaie nationale et huit autres, à savoir les membres de l'UEMOA, utilisent le Fcfa.

Outre la future monnaie commune à l’espace Cedeao, « Eco » qui a dominé les travaux de la 21ème session ordinaire de la conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (Uemoa) à Abidjan, le vendredi 12 juillet dernier, il a été également question de la performance de l’économie de la zone portée par l’agriculture ; de la transformation du Conseil régional de l’épargne publique qui devient l’Autorité du Marché de l’Uemoa.

Le sommet a applaudi pour les avancées démocratiques au sein de l’union et annoncé un sommet extraordinaire sur le terrorisme en septembre à Ouagadougou. Le présent Faure Gnassingbé était du rendez-vous, aux côtés de ses pairs.

La Conférence, en a profité pour saluer les « les progrès réalisés par l’ensemble des pays de l’Uemoa et les exhorte à poursuivre les réformes en vue de respecter les critères de convergence pour l’adoption de l’Eco ». Toute chose qui pourrait épouser les modalités de mise en oeuvre de la Zone de Libre Echange Continentale Africaine (ZLECAf), dont la phase opérationnelle a démarré à l’issue de la conférence l’Union Africaine, le 07 juillet 2019 à Niamey.

En ce qui concerne la revue annuelle des réformes politiques, programmes et projets communautaires, il a été précisé que le taux global de mise en œuvre est de 69% en 2018, contre 62% en 2017. S’agissant du Prélèvement Communautaire de Solidarité (PCS), le taux est maintenu à 0,80%, il sert à financer les programmes régionaux de développement et de sécurité.

Tout en saluant les progrès réalisés, la conférence des chefs d'Etat et de gouvernement a exhorté les pays de l'UEMOA à poursuivre les réformes en vue de respecter les critères de convergence pour l'adoption de l'Eco et a mandaté le président ivoirien Alassane Ouattara pour poursuivre le processus devant conduire les pays à la monnaie unique.

Top