Aller au contenu principal
Ministère de l'Economie et des Finances

La conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique TICAD est à 7e édition et s’ouvrira le 28 août à Yokohama.

Publié le : 25 aoû 2019
TICAD

Pour une petite semaine, la ville de Yokohama devient la capitale de l'Afrique

Le Japon n’est pas la Chine. Si Tokyo est présent sur le continent africain depuis des décennies, cette présence s’illustre surtout par des aides publiques, via la JICA, l’Agence de coopération. Les investissements y sont plus modestes. L’approche du Japon est bien différente de celle de Pékin. Le gouvernement n’intervient pas. C’est du business sans considérations politiques.

Le président togolais, participera donc à partir du 28 août à la TICAD 7, et souhaite attirer l’investissement. Son agenda prévoit une série de rencontres avec les milieux d’affaires et une présentation des grands axes du PND. Une stratégie qui porte sur les services portuaires et financiers, la logistique, les technologies, l’agriculture et la petite industrie.

 Faure Gnassingbé est arrivé dimanche à Tokyo. Le Chef de l’Etat, entend mettre à profit son séjour au Japon pour mobiliser l’investissement. Le Togo s’est doté d’un plan national de développement (PND) qui s’appuie à 65% sur le secteur privé et sur des apports étrangers. Le coût total du projet est estimé à environ 8 milliards d’euros.

Le Togo organise aujourd'hui même à Yokohama en prélude, à la Ticad un business forum portant sur les projets structurants du PND. Cette septième Conférence internationale sur le développement de l’Afrique de Tokyo abordera différentes thématiques comme la transformation économique et la diversification, la résilience et la sécurité humaine, la paix, la sécurité ou encore la stabilité. Elle se tiendra sous le thème :  Afrique et Yokohama, partagent une passion pour le futur

A l’heure actuelle, il n’y a aucune présence privée japonaise au Togo. La coopération publique est-elle très active avec la construction de ponts et de routes, le financement du Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC), le financement du Kennedy Round, la fourniture d’équipements hospitaliers ou des projets d’assainissement. Le tout financé par la JICA.

Top