Aller au contenu principal
Ministère de l'Economie et des Finances

FEC : le FMI décaisse 34,6 millions de dollars

Publié le : 26 oct 2019
FMI

Le conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a achevé la cinquième revue des résultats économiques obtenus par le Togo dans le cadre d’un programme appuyé par un accord au titre de la facilité élargie de crédit (FEC).

L’achèvement de la revue permet de décaisser environ 34.6 millions de dollars, ce qui porte le total des décaissements au titre de l’accord à 207,8 millions de dollars, indique un communiqué de l’institution publié le 25 octobre. La précédente tranche de 35 millions remonte à juin 2019.

LA FEC vise à réduire considérablement le déficit budgétaire global en vue d’assurer la viabilité à long terme de la dette et de la position extérieure, à réorienter l’action des pouvoirs publics vers une croissance inclusive grâce à des dépenses sociales ciblées et à des dépenses d’infrastructures financées de manière soutenable, ainsi qu’à résoudre les difficultés financières des deux banques publiques.

La croissance économique devrait s'accélérer à 5,3% en 2019 et osciller autour de 5½% à moyen terme. 

Le Togo s'est conformé aux critères de déficit budgétaire de l'UEMOA depuis 2017 ; le déficit budgétaire global devrait s'établir à 2,9% du PIB en 2019 et à 1,9% du PIB en 2020, souligne le FMI.

La dette a diminué et devrait tomber sous la barre des 70% du PIB à partir de 2020.

Des discussions sur l'opération de reprofilage de la dette et les garanties y afférentes sont en cours et en attente de décisions.

‘Les résultats obtenus par le Togo dans le cadre du programme appuyé par la FEC sont globalement satisfaisants. La reprise économique semble se confirmer, les réformes structurelles avancent et l’assainissement budgétaire se poursuit. Toutefois, il existe des risques liés à la conjoncture économique mondiale, à la situation sécuritaire régionale et à l’incidence éventuelle du cycle électoral sur l’activité économique intérieure’, indique Mitsuhiro Furusawa, directeur général adjoint du Fonds.

Enfin, le FMI note que le climat des affaires a été 'notablement amélioré, ce qui devrait stimuler l’investissement privé intérieur et étranger'. 

Un tendance confirmée par le rapport Doing Business publié jeudi.

Top