Débat sur le DOB

Débat sur le DOB

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Un débat sans vote sur le Document d’orientation Budgétaire (DOB) a eu lieu mardi à l’Assemblée en présence du ministre de l’Economie et des Finances, Sani Yaya.

Le DOB se veut un cadre d’échanges entre le gouvernement et le Parlement.

L’élaboration du Document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle (DPBEP) 2021-2023, base de discussions du DOB, intervient dans un contexte marqué par les effets de la pandémie à coronavirus et du suspension du Pacte de convergence de l’UEMOA.

M. Yaya a salué la qualité des débats et les observations formulées.

Le DPBEP 2021-2023 nécessite un renforcement des actions pour atténuer les effets de l’épidémie sur la situation économique. 

Il intervient dans un contexte marqué par la fin du programme Facilité élargie de crédits (FEC) conclu avec le Fonds monétaire international (FMI) pour la période 2018- 2020.

Le Document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle projette, pour une période de trois ans (2021-2023), les recettes et dépenses budgétaires par grandes catégories ainsi que les ressources et les charges de trésorerie. 

La commission des finances de l’Assemblée a observé une ‘résilience remarquable’ face aux effets négatifs de la crise sanitaire liée à la Covid-19.

Les mesures de riposte mises en œuvre par le gouvernement contribuent significativement au renforcement de cette résilience et méritent d’être soutenues afin de préserver la soutenabilité du cadre macroéconomique.

Pour les élus, les hypothèses du cadrage macroéconomique pour la période 2021-2023 sont précises et pertinentes même s’il subsiste des incertitudes liées à la crise sanitaire .

Enfin les perspectives en matière de recettes et dépenses budgétaires pour 2021-2023 semblent réalistes.

Le DOB (document puis débat) est considéré comme un préalable au débat budgétaire annuel.