• Accueil
  • Démarrage à Lomé d’un atelier de validation du rapport provisoire de l’évaluation de l’aide budgétaire global (ABG) Française,

Démarrage à Lomé d’un atelier de validation du rapport provisoire de l’évaluation de l’aide budgétaire global (ABG) Française,

Démarrage à Lomé d’un atelier de validation du rapport provisoire de l’évaluation de l’aide budgétaire global (ABG) Française,

Partager sur :

Facebook
Twitter
LinkedIn

L’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA, 8 pays) a mis en œuvre il y a 12 ans un Programme économique régional (PER) centré sur les problématiques communes des Etats membres liées au déficit des infrastructures économiques et sociales, notamment dans les secteurs routier, ferroviaire, portuaire et aéroportuaire, énergétique et sécurité alimentaire. Cette initiative est destinée à impulser une dynamique de croissance plus soutenue à l’économie régionale par le biais de projets structurants et intégrateurs. Depuis 2005, le PER bénéficie d’un appui financier de la France. 20 millions d’euros sont octroyés chaque année.

Cette ‘aide budgétaire globale’ (ABG) de 160 millions d’euros depuis le lancement a permis de créer un effet de levier. Après une décennie de mise en œuvre de l’ABG, une évaluation de son utilisation s’impose. Cette évaluation est née de la volonté de la Commission de l’UEMOA d’ancrer la culture de la Gestion Axée sur les Résultats, de l’efficacité, de l’efficience dans son mode de gouvernance et de reddition des comptes aux populations bénéficiaires. C’est ainsi que, pour se conformer aux principes de la GAR, la Commission de l’UEMOA a initié en janvier 2018, en collaboration avec l’Agence Française de Développement, l’étude sur l’évaluation d’impact de l’Aide Budgétaire Globale (ABG) française à l’UEMOA pour le financement du Programme Economique Régional (PER).

Cette étude d’évaluation de l’impact de l’ABG rehausse la Commission sur  l’atteinte des objectifs en matière de renforcement de l’intégration régionale des Etats membres de l’Union et plus spécifiquement sur la mise en œuvre du Programme Economique Régional qui a pour objectifs , entre autres, d’apprécier l’efficacité de l’ABG en rapport avec les différents axes d’intervention du PER et les missions et principes de la Commission vis-à-vis des Etats membres, d’identifier les principaux résultats atteints et les effets enregistrés au niveau des Etats membres ainsi que leur durabilité et déterminer leur contribution globale à l’amélioration du processus d’intégration et la réduction de la pauvreté au sein des populations de l’Union.

En neuf ans, ce sont plus de 118 milliards de Fcfa qui ont été affectés dans des secteurs essentiels, comme l’hydraulique villageoise, la lutte contre l’érosion côtière, le désensablement du fleuve Niger, l’aménagement des terres de l’Office du Niger, l’appui aux centres d’excellence régionaux, la réalisation des postes de contrôle juxtaposés, des stations de pesage et des études routières’, a souligné lundi Badanam Patoki, le secrétaire général du ministère de l’Economie et des Finances à l’ouverture d’une réunion d’évaluation à Lomé.

Il a ensuite fait savoir que : « Les résultats issus de cette évaluation serviront de base pour renforcer le plaidoyer de la Commission de l’UEMOA à l’endroit du Trésor Français pour la poursuite de l’Aide Budgétaire Globale française dans un environnement de réduction de l’aide publique au développement et la raréfaction des financements concessionnels, surtout au regard de son caractère stratégique pour le financement et la mise en œuvre des chantiers de l’UEMOA. Concernant l’examen du rapport provisoire de l’évaluation de l’Aide Budgétaire Globale (ABG), il s’agira pour vous au cours de cet atelier d’analyser la qualité et la pertinence du contenu du rapport provisoire, de proposer des améliorations, et d’approfondir les recommandations formulées par les Consultants ».

Les conclusions permettront de démontrer la pertinence globale des interventions financées par l’ABG afin d’obtenir un renforcement des aides. En marge de cette 10ème réunion des Cellules Nationales de Suivi du Programme Economique Régional (PER), il sera également organisé la 23ème réunion du Comité de Pilotage du PER.  Cette rencontre sera consacrée essentiellement à l’examen de la note conceptuelle de l’élaboration de la troisième phase du Programme Economique Régional (PER III).