• Accueil
  • Don de la France, d’un montant de 10 millions d’euros soit environ 6,5 milliards de francs CFA,

Don de la France, d’un montant de 10 millions d’euros soit environ 6,5 milliards de francs CFA,

Don de la France, d’un montant de 10 millions d’euros soit environ 6,5 milliards de francs CFA,

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

C’est un financement du Projet d’Amélioration des Conditions Sanitaires en Milieu Scolaire et Rural dans les Régions des Savanes et de la Kara (PASSCO 2)

La France, par le biais de l’Agence française de développement (AFD) a accordé jeudi un don de 10 millions d’euros au Togo pour l’amélioration de l’accès à l’eau potable et le renforcement de l’hygiène. L’échange des documents s’est déroulé entre Marc Vizy et Sani Yaya ce 16 Juillet 2020.

Cet appui s’inscrit parmi les priorités du plan national de développement. Il permettra de réaliser 400 nouveaux forages équipés de pompes à motricité humaine, de réhabiliter 200 forages existants et de construire 200 latrines communautaires dans les régions de Kara et des Savanes.

Selon la base de données du ministère chargé de l’Eau, 56% de la population togolaise a accès à l’eau potable. Ce taux est certes appréciable, mais il est encore loin du niveau de l’universalité de l’accès aux fondamentaux pour tous, prôné par les Objectifs de Développement Durable (ODD). En effet, ce taux cache des disparités importantes, car en milieu rural, 65% de la population n’a pas accès à l’eau contre 55% de la population en milieu urbain et 48% en milieu semi-urbain.

‘Ce don constitue un des maillons de l’objectif que s’est fixé le chef de l’Etat et le gouvernement de faire en sorte que chaque togolais, où qu’il se trouve, ait accès à l’eau potable en quantité, sur une distance de moins de 500 mètres. Pour atteindre les objectifs de l’ODD 6 c’est-à-dire garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau, il est prévu le renforcement et la pérennisation de l’accès à des services d’eau et d’assainissement appropriés pour toute la population. Cela suggère d’une part, la mise en place d’une plate-forme de financement pour assurer la pérennisation et le développement des infrastructures et d’autre part la rentabilisation des opérations.’, a déclaré le ministre de l’Economie et des Finances, Sani YAYA lors de la cérémonie de signature.

Ce projet fait suite au Projet d’amélioration des conditions sanitaires en milieu scolaire et rural, réalisé dans la région des Savanes également pour un montant de 6 millions d’euros. Il avait permis de construire 344 nouveaux forages équipés de pompes à motricité humaine, de réhabiliter 136 forages en panne et de construire 100 latrines communautaires.

 Cette première phase du projet a bénéficié à 70.000 personnes dont 25.000 écoliers, avec une amélioration de leur accès à l’eau potable et à l’assainissement.

Une cérémonie à laquelle participait l’ambassadeur de France à Lomé, Marc Vizy, et le ministre de l’Eau, Antoine Lekpa Gbegbeni, et le ministre délégué, Kanfitine Issa Tchede.