• Accueil
  • Faure Gnassingbé discute ‘investissement’ en marge de l’US-Africa Leaders Summit

Faure Gnassingbé discute ‘investissement’ en marge de l’US-Africa Leaders Summit

Faure Gnassingbé discute ‘investissement’ en marge de l’US-Africa Leaders Summit

Partager sur :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Une délégation togolaise conduite par le président Faure Gnassingbé a pris part, cette semaine, aux travaux de l’US-Africa Leaders Summit à Washington, sur invitation du président américain Joe Biden. Un évènement en marge duquel le chef de l’Etat a parlé investissements avec plusieurs de ses interlocuteurs.

Faure Gnassingbé a en effet multiplié les audiences en marge de l’évènement. C’est ainsi qu’il a reçu Alice Albright, Chief Executive Officer du Millennium Challenge Corporation (MCC) dont le Togo vient de passer à l’étape supérieure en étant déclaré éligible au « Programme Compact ». Il s’agit de l’un des plus importants outils de financement des Etats-Unis aux Etats en développement.

La première journée des travaux a également été marquée par une table-ronde au Capitole sur le partenariat régional décennal de Joe Biden pour la paix et la résilience qui a reçu l’aval du Congrès. Le Togo, faut-il le rappeler, figure parmi les pays membres du partenariat pour la réalisation de cette ambition de paix, de stabilité et de prospérité économique, avec le Mozambique, le Bénin, la Côte d’Ivoire, le Ghana et la Guinée.

Le chef de l’Etat togolais a également échangé avec Pravind Jugnauth, Premier minister de Maurice, au sujet de la promotion des investissements, et de l’expérience des zones économiques spéciales. Les deux hommes ont aussi passé en revue les relations bilatérales et ont discuté d’éventuels projets qui pourraient être bénéfiques au Togo et à Maurice. Il a notamment été question de collaboration dans le secteur financier et des efforts africains afin de mitiger les effets du changement climatique.

Au cours de la 2e journée des travaux, Faure Gnassingbé a reçu Katherine Tai, directrice du Bureau du représentant au Commerce (ministre du commerce). Les deux parties ont discuté des échanges commerciaux à diversifier, de l‘Agoa en cours – et auquel le Togo est éligible depuis avril 2008–, de la promotion des emplois durables et de la croissance économique pour lutter contre l’insécurité.

Cette journée sera également marquée par la tenue de US Africa Business Forum aucours duquel le président américain Joe Biden a annoncé, entre autres, qu’un programme Compact va être mis en œuvre au Togo. Le président Faure Gnassingbé a, pour sa part, insisté sur la poursuite des réformes visant le renforcement de la croissance économique et la promotion de l’inclusion sociale.

Le chef de l’Etat togolais a ensuite reçu une delegation d’Africarail et de Vistagroup avant un entretien avec son homologue Felix Tshisekedi  de la RDC.

« Nous avons fait le tour d’horizon de la coopération bilatérale et des questions liées au développement économique, et à la préservation de la paix et de la sécurité », a-t-il écrit sur Twitter.

La 3e journée a été celle des sessions sur l’agenda 2063. Elles ont notamment porté sur la sécurité alimentaire et la résilience, et sur le lien entre la paix, la sécurité et le développement économique.

Au cours des trois jours, indique-t-on, la délégation ministérielle a pris part à plusieurs panels et présenté des priorités de développement du pays contenus dans la Feuille de route gouvernementale Togo 2025. Les échanges ont porté sur les thématiques relatives à la connectivité numérique, à la sécurité alimentaire, la promotion des investissements et l’énergie, la consolidation de la paix et de la sécurité mondiale et régionales.