• Accueil
  • Jeune Afrique explore l’économie togolaise et se félicite des progrès réalisés par l’exécutif togolais ;

Jeune Afrique explore l’économie togolaise et se félicite des progrès réalisés par l’exécutif togolais ;

Jeune Afrique explore l’économie togolaise et se félicite des progrès réalisés par l’exécutif togolais ;

Partager sur :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Un exécutif résolument optimiste, selon le magazine qui affirme que le Togo gère avec brio son endettement. 

7 % de croissance d’ici à 2030 ?

Article particulièrement élogieux publié mardi sur le site de Jeune Afrique.

‘L’économie togolaise ne connaît pas la crise’, peut-on lire.

Malgré un contexte régional et une conjoncture internationale difficiles, le Togo affiche une croissance solide, boostée par une demande intérieure et des investissements publics et privés soutenus. Ses prévisions économiques à cinq ans apparaissent tout aussi prometteuses, souligne l’auteur de l’article.

Les efforts déployés jusqu’à présent semblent porter leurs fruits. Les indicateurs sont dans le vert, le déficit budgétaire a déjà diminué, passant de 8,3 % à 6 % de 2022 à 2023 et, dans le même temps, le taux d’inflation s’est réduit, de 7,6 % à 5 %, avec une projection à seulement 2,8 % pour 2024 – une maîtrise imputable aux mesures prises par l’exécutif contre la vie chère et à la bonne performance de la production agricole, en particulier céréalière.

Le pays bénéficie d’un financement record du FMI d’environ 400 millions de dollars. Et c’est dans la perspective de l’approbation du conseil d’administration du Fonds sur cette facilité élargie de crédit (FEC) que Lomé commence l’année 2024. Pour bénéficier de ce programme, le pays s’est engagé dans un vaste programme de réformes, avec pour objectif d’accroître les recettes fiscales de 0,5 % du PIB par an et de réduire le déficit budgétaire à 3 % du PIB d’ici à 2025.

Un développement qui suit les grandes lignes de la Feuille de route gouvernementale avec des agropoles, un parc industriel, un port performant, des centrales solaires, des hôpitaux.

Et pour terminer note Jeune Afrique , le Togo gère avec brio son endettement.