• Accueil
  • L’Allemagne octroie 20 millions d’euros soit 13 milliards de FCFA pour soutenir la décentralisation,

L’Allemagne octroie 20 millions d’euros soit 13 milliards de FCFA pour soutenir la décentralisation,

L’Allemagne octroie 20 millions d’euros soit 13 milliards de FCFA pour soutenir la décentralisation,

Partager sur :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Ce financement par l’Allemagne à travers la KFW est destiné à des investissements publics dans les communes, 

La signature du contrat d’aide financière au Fonds d’Appui aux Collectivités Territoriales (FACT), destiné au programme d’appui au financement des communes au Togo, traduit l’excellence des relations de coopération entre la République fédérale d’Allemagne et la République Togolaise.  

Pour l’Allemagne, la bonne gouvernance et le développement des territoires sont des leviers de croissance inclusive.

C’est d’ailleurs l’axe prioritaire de la coopération financière de Berlin qui a décidé de poursuivre cette dynamique.

La KfW, la banque publique de coopération allemande, fournit cet appui. L’argent servira à construire des écoles, des centres de santé, des marchés …

Plusieurs communes verront leurs investissements publics au profit des populations s’accroitre puisque ceux qui seront faits grâce à cette convention, viendront s’ajouter à ceux réalisées par les communes grâce au financement de l’Etat. Par le biais du Budget général à travers le FACT. En rappel, en trois (3) ans plus de 15 milliards ont été octroyés par l’Etat aux communes. Cette contribution allemande vient renforcer l’engagement financier de l’Allemagne aux cotés de notre pays dans le cadre de la décentralisation. Citons à cet effet : l’appui technique constant de la GIZ ; la construction d’infrastructures économiques dans des communes ; et la construction en cours des bureaux de 60 mairies. Pour revenir sur l’appui financier, objet de la signature de la convention d’aujourd’hui, je voudrais souhaiter que le nombre de communes bénéficiaires puisse évoluer à la hausse afin que les effets puissent toucher un plus grand nombre de populations’, a indiqué le ministre d’Etat en charge de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Payadowa Boukpessi.

Par ailleurs Monsieur le Ministre d’Etat a pris l’engagement au nom du Gouvernement pour la bonne exécution de cette convention : « Au nom du Ministère de l’administration territoriale, de la décentralisation et du développement des territoires, je voudrais prendre l’engagement que tout sera mis en œuvre pour un accompagnement efficace de l’exécution de cette convention, afin que les objectifs assignés au secteur de la décentralisation par Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE, Président de la République Togolaise, à savoir : renforcement du développement local et rapprochement des services publics de l’administration et des administrés, puissent connaitre un succès réel, aux profits des vaillantes populations à la base. Bien sûr, les communes bénéficiaires auront aussi un rôle colossal à jouer. Même si aujourd’hui, certaines insuffisances persistent dans la gestion de ces communes, pour l’essentiel la base en matière de gouvernance commence par se consolider et donc nous pouvons compter sur leur engagement sans faille pour le succès du programme objet de la signature aujourd’hui ».

Le Togo figure parmi les pays du cercle restreint des pays dits « Pays partenaires des réformes ». Ce qui justifie l’engagement de l’Allemagne d’être aux côtés du Togo dans le cadre de la décentralisation.

Pour l’Ambassadeur d’Allemagne au Togo, Matthias Veltin, des progrès tangibles ont été enregistrés dans la mise en œuvre du processus de décentralisation au Togo :« Cette décision a été prise par l’Allemagne au regard des efforts déployés par le Togo pour rendre son économie attractive et compétitive. Dans le cadre de ce nouveau partenariat, nos deux pays ont décidé de donner les objectifs suivants à notre future coopération : améliorer le climat des affaires et d’investissement en s’appuyant sur une offre de formation professionnelle de qualité, renforcer la transformation agro-industrielle et ses chaînes de valeurs comme moteurs de croissance et d’emploi et promouvoir la bonne gouvernance et le développement des territoires comme levier de croissance inclusive », a-t-il rappelé.

La convention a été signée par le ministre de l’Economie et des Finances, Sani Yaya, et le représentant de la KfW pour l’Afrique de l’Ouest, Michael Wehinger, en présence de SEM l’ambassadeur d’Allemagne au Togo, Matthias Veltin,. 

M. Sani Yaya a remercié l’Allemagne pour son soutien constant, en particulier la KfW et la GIZ et a aussi souhaité que le nombre de communes bénéficiaires puisse évoluer afin que les effets puissent toucher un plus grand nombre de populations..