• Accueil
  • Lomé abrite un atelier de renforcement des capacités des Analystes et Enquêteurs des CENTIF,

Lomé abrite un atelier de renforcement des capacités des Analystes et Enquêteurs des CENTIF,

Lomé abrite un atelier de renforcement des capacités des Analystes et Enquêteurs des CENTIF,

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Cette rencontre porte sur les nouvelles techniques de financement du terrorisme axées sur la sous-région ouest-africaine,

Présidant cette rencontre au nom du ministre de l’économie et des finances, monsieur Kossi TOFIO le directeur de cabinet a salué l’initiative du Réseau des CENTIF de l’UEMOA (RECEN-UEMOA) en partenariat avec l’ONUDC. « Bien que la mise en œuvre de ce plan d’action ait été retardée par la pandémie de la COVID 19, je félicite le Président du RECEN-UEMOA d’avoir pris l’initiative d’organiser cet atelier, dès que l’évolution actuelle de la situation sanitaire l’a rendue possible, afin d’améliorer l’efficacité des dispositifs nationaux de nos Etats. Je renouvelle également ma gratitude à l’ONUDC pour son appui en vue de la réalisation de cet atelier », souligne-t-il.

 Cet atelier permettra de renforcer les capacités des acteurs du domaine afin de permettre aux CENTIF, qui sont au-devant de la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme dans chaque pays membre de l’Union, de mieux utiliser le renseignement financier, pour mieux contribuer à l’efficacité des dispositifs nationaux de lutte contre la criminalité financière.

Cette rencontre sous régionale, fait suite aux états généraux sur la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme (LBC/FT), organisée à Bamako au Mali, du 04 au 06 décembre 2019, par le Réseau des CENTIF de l’UEMOA (RECEN-UEMOA). Ces états généraux, qui avaient enregistré la participation active de la Commission de l’UEMOA, du GIABA, de l’ONUDC ainsi que de la BCEAO, avait permis de faire l’état des lieux de la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme dans l’espace UEMOA et de formuler des recommandations concrètes en vue du renforcement des capacités opérationnelles et fonctionnelles des CENTIF. Le renforcement des capacités des personnels des CENTIF a été inscrit parmi les actions prioritaires du plan d’actions issu de ces états généraux, afin d’adapter leurs compétences à l’évolution des techniques et méthodes de Blanchiment de capitaux et du financement du terrorisme BC/FT.

Monsieur Kossi TOFIO s’adresse enfin aux participants : «Je vous invite à suivre avec grande attention les différents modules prévus à votre intention et à participer activement aux travaux afin de vous outiller davantage sur les nouvelles techniques de financement du terrorisme axées sur la sous-région ouest africaine. Je formule le vœu que cet atelier vous permette d’adapter vos compétences à l’évolution des techniques et méthodes de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme en vue de l’amélioration des analyses opérationnelles et stratégiques du renseignement financier ainsi que du traitement judiciaire des rapports des CENTIF ».

Les travaux de cet atelier prendront fin vendredi prochain. Plusieurs thèmes sont à l’ordre du jour :Présentation des standards internationaux en matière de lutte contre le financement du terrorisme, les évaluations mutuelles des pays membres du RECEN-UEMOA (second cycle du GIABA), enquêtes financières et initiation au financement du terrorisme etc….