Aller au contenu principal
Ministère de l'Economie et des Finances

Adoption des lois autorisant les privatisations de l’UTB, de la BTCI ainsi que de TOGOCOM

Publié le : 19 nov 2018
Economie Togolaise

Libéraliser certains secteurs  pour accélérer la croissance et permettre aux populations d’être mieux connecter

L’Assemblée nationale a adopté jeudi le projet de loi relatif à la privatisation de deux banques publiques, la Banque togolaise pour le commerce et l’industrie (BTCI) et l’Union togolaise de banque (UTB). Deux établissements historiques dont il avait été envisagé un temps la fusion, ainsi que Togocom.

Dans sa volonté de préserver la stabilité financière et convaincu du rôle moteur que joue le secteur privé dans le développement, le gouvernement, en accord avec les partenaires au développement notamment le Fonds monétaire international (FMI), a décidé de procéder à la privatisation des deux banques (UTB et BTCI) individuellement faisant ainsi l’économie d’une fusion préalable. Cette décision, faut-il le rappeler, est motivée par les opportunités actuelles qu’offre le marché bancaire et l’engagement du gouvernement à faire du Togo un hub d’excellence des services financiers mais aussi un centre de compétence digitale’, a déclaré Sani Yaya, le ministre de l’Economie et des Finances, à l’issue du vote.

Les députés ont également acté l’ouverture du capital du Groupe TogoCom qui regroupe Togo Télécom et Togo Cellulaire.

Ces orientations stratégiques devraient permettre au Groupe de satisfaire, non seulement la forte demande des consommateurs d’accessibilité à des services d’excellence qualité et à bas prix sur toute l’étendue du territoire, mais aussi de financer ses projets en adoptant une approche innovante pour leur mise en œuvre, a expliqué le ministre.

L’arrivée d’investisseurs privés permettra à l’opérateur d’assurer sa mission de stimulateur de la croissance.

 

Top