• Accueil
  • Revue des reformes à fin juin 2022 /Taux moyen d’exécution d’environ 43%,

Revue des reformes à fin juin 2022 /Taux moyen d’exécution d’environ 43%,

Revue des reformes à fin juin 2022 /Taux moyen d’exécution d’environ 43%,

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Plus de Résultats attendus d’ici fin 2022,

Dans le cadre du suivi de la mise en œuvre des réformes, le ministère de l’Economie et des Finances a organisé il y a quelques jours par vidéoconférence, la revue nationale des réformes à fin juin 2022 dans les départements ministériels et institutions de l’Etat. 

Des représentants des institutions de la République, de l’administration, du secteur privé, des organisations de la société civile et des partenaires techniques et financiers participaient aux échanges.

La réunion présidée par Kofi Agbenoxevi Paniah, secrétaire général du ministère de l’Economie et des Finances, qui représentait le ministre, a pour objectif de faire le point sur l’état de mise en œuvre des réformes afin de prendre des mesures dans la perspective d’atteindre les objectifs fixés pour l’année 2022. 

.

Lors de son intervention, il a indiqué que la mise en œuvre de la feuille de route gouvernementale Togo 2025 se poursuivait conformément à la vision du Chef de l’Etat. Il a rappelé que l’atteinte des objectifs de développement est conditionnée par la mise en œuvre des réformes avec un accent particulier sur celles relatives au secteur privé. 

Kpowbié Tchasso Akaya, le secrétaire permanent pour le suivi des réformes, a dans un exposé détaillé les chantiers en cours, notamment ceux relatifs à la gestion des finances publiques.

Il y a lieu de noter que cela n’a pas été chose aisée, tant au niveau des Réformes opérationnelles dans les ministères et institutions de l’Etat.

Les principales réalisations à fin juin 2022 peuvent être regroupées par axes de la Feuille de Route Gouvernementale Togo-2025. 

Ainsi pour l’axe 1 qui vise à renforcer l’inclusion et l’harmonie sociales et garantir la paix, les principales réalisations portent sur le processus de transformation des médias d’Etat (Radios et Télévision) en office, le renforcement du mécanisme institutionnel de mise en œuvre de l’assurance maladie universelle et l’amélioration du rendement des enseignants et de l’encadrement pédagogique du système. 

En ce qui concerne l’axe 2 dont l’objectif est de dynamiser la création d’emplois en s’appuyant sur les forces de l’économie, les principales activités de réformes mises en œuvre sont relatives au développement de l’offre touristique de loisir en vue d’attirer plus de clientèle nationale et de la sous-région, au renforcement de la chaîne de valeur culturelle, au lancement du processus d’actualisation des politiques culturelle et touristique et à la poursuite de l’adoption des textes du nouveau code foncier. 

Au sujet de l’axe 3 qui consiste à moderniser le pays et renforcer ses structures, les principales réformes mises en œuvre portent sur le renforcement du processus de professionnalisation du secteur des transports. Cet axe prend en compte les réformes relatives au système de gestion des finances publiques, avec pour point central la réforme du budget programme que le gouvernement continue de consolidée par des actions complémentaires. 

Il ressort que sur 312 activités de réformes opérationnelles programmées pour l’année 2022, 43 ont été réalisées, 222 sont en cours de réalisation et 47 n’ont pas connu de début de réalisation, soit un taux moyen d’exécution physiqued’environ 43% et un taux d’exécution financière de 25%.

Le Secrétaire Permanent a informé les participants que le gouvernement a lancé un nouveau processus d’évaluation de son système de gestion des finances publiques selon la méthodologie PEFA dont les recommandations permettront d’actualiser les réformes des finances publiques.

Les participants ont également pris connaissance des principaux défis tels que la poursuite de l’adoption des textes nationaux et communautaires relatifs aux réformes et la mobilisation des ressources. 

La présentation de l’état des lieux a été suivie d’une séquence de questions-réponses ayant permis aux participants d’exprimer leurs préoccupations pour lesquelles des éclaircissements ont été apportés. Les participants ont suggéré et convenu, avec le SP-PRPF, de la nécessité de capitaliser les questions d’actualités ou des actions menées par le gouvernement pour répondre à des situations précises telles que les mesures relatives à l’atténuation des effets de la vie chère au Togo. 

Le Secrétaire Permanent a remercié les participants à cette revue et a réaffirmé l’entière disponibilité du SP-PRPF à accompagner tous les départements ministériels dans la mise en œuvre des réformes. Il a informé les participants que des dispositions seront prises pour renforcer les capacités des points focaux et des correspondants thématiques chargés du suivi des réformes. 

Pour terminer, le Secrétaire Permanent a réitéré les remerciements du Gouvernement aux différents acteurs pour les efforts accomplis durant les six premiers mois de l’année 2022 ainsi qu’aux partenaires techniques et financiers pour leur accompagnement dans la mise en œuvre des réformes au Togo.