• Accueil
  • Atelier de démarrage de l’élaboration du (DBSG) pour l’année 2023.

Atelier de démarrage de l’élaboration du (DBSG) pour l’année 2023.

Atelier de démarrage de l’élaboration du (DBSG) pour l’année 2023.

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Cette action est en parfaite symbiose avec la FDR 2020-2025,

Le secrétaire général du ministère de l’économie et des finances monsieur Kofi Agbenoxevi PANIAH a ouvert ce 04 avril 2022 les travaux de l’atelier de démarrage de l’élaboration du Document Budgétaire Sensible au Genre  (DBSG) 2023au nom de monsieur le ministre de l’économie et des finances. Cette promotion du genre est appuyée par l’Union européenne dont l’ambassadeur, Joaquín Tasso Vilallonga, assistait aux travaux ainsi que Madame la Représentante residente de la Banque Mondiale.

La budgétisation sensible au genre (BSG) consiste à appliquer l’approche intégré de l’égalité entre les femmes et les hommes au volet financier des politiques publiques. Il est important de souligner que l’Etat togolais a souscrit à un certain nombre d’engagements internationaux et a entrepris des actions pour renforcer le cadre règlementaire qui promeut l’équité genre. Dans ce sens, des cellules focales genre ont été créées au sein de tous les départements ministériels par décret n°2008-094/PMRT du 13 juin 2008 et l’élaboration d’un document budgétaire sensible au genre a été instituée par arrêté 09/MEF/SG du 7 avril 2020.

« Pour un meilleur avenir et un développement durable, il importe de repenser la place réservée aux femmes dans nos différentes sphères de prise de décision. Ainsi depuis quelques années, le Togo s’est résolument engagé dans cette quête d’égalité entre les sexes en vue de bâtir une société où les femmes et les hommes œuvrent ensemble à l’essor de notre pays. D’ailleurs, la feuille de route gouvernementale (FDR) 2020-2025, accorde une place importante à la question du genre à travers son axe stratégique 1, intitulé  ‘’renforcer l’inclusion et l’harmonie sociale et garantir la paix’’ », a déclaré lundi Kofi Agbenoxevi Paniah, le secrétaire général du ministère de l’Economie et des Finances.

Le ministère de l’Economie et des Finances, avec l’appui du Fonds Monétaire International (FMI), s’est doté d’une feuille de route dont la finalité est la couverture progressive du champ de tous les ministères et institutions en BSG, et la réunion du jour est un cadre de démarrage de l’élaboration du document budgétaire sensible au genre pour le compte de l’année 2023.

Monsieur le Secrétaire General du ministère a indiqué plus à cet effet : « Convaincu que la budgétisation sensible au genre constitue un outil permettant d’assurer une allocation des ressources qui contribue à la réduction des inégalités entre les genres, je voudrais saisir l’opportunité que m’offre cette tribune pour vous réitérer le soutien du gouvernement sous le leadership du Président de la République, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE à ce processus. Je voudrais, par ailleurs, sur la base de la qualité des travaux effectués dans le passé, vous réitérer la confiance du ministre de l’économie et des finances que nous représentons ici. Nous osons croire que vous aborderez cet atelier avec les mêmes ardeurs et abnégations en vue de nous permettre de disposer d’un document dont la qualité reflèterait l’ensemble des actions mises en œuvre dans notre pays.

La loi des finances 2022 votée a été accompagnée du document budgétaire sensible au genre avec 6 ministères pilotes. Ce séminaire prendra fin le 15 avril prochain.