• Accueil
  • La France à travers l’AFD apporte son appui aux populations vulnérables togolaises.

La France à travers l’AFD apporte son appui aux populations vulnérables togolaises.

La France à travers l’AFD apporte son appui aux populations vulnérables togolaises.

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

La signature d’accord de financement pour le projet Filets sociaux et services de base-novissi porte sur un montant de 6,5 milliards de FCFA.

Le ministre de l’Economie et des Finances, Sani Yaya, l’ambassadrice de France, Jocelyne Caballero et le directeur de l’Agence Française de Développement (AFD) au Togo, François Jacquier-Pélissier ont signé vendredi une seconde convention de financement de 10 millions d’euros en faveur des populations vulnérables. La cérémonie s’est déroulée en présence de Myriam Dossou d’Almeida, ministre du Développement à la base.

Cette nouvelle subvention constitue le complément de don d’un montant de trois millions (3 000 000) d’euros que la République Française a accordé au Gouvernement togolais le 30 juin 2020 pour soutenir le Programme de revenu universel de solidarité NOVISSI. Il s’agit en effet du financement de la composante NOVISSI du programme de Filets Sociaux et Services de Base (FSB – NOVISSI).  Alors que la première contribution de l’AFD au mécanisme NOVISSI, constituait une réponse d’urgence aux conséquences immédiates de la crise sanitaire sur une période courte, ce nouveau financement permettra de répondre, dans une démarche de moyen terme, aux conséquences économiques de la crise COVID-19 pour les plus vulnérables en contribuant au renforcement du système de protection sociale dans notre pays.

Depuis son déclenchement en mars 2020, la pandémie a durement affecté les efforts entrepris par le Togo pour réduire la pauvreté à court terme. 

Il est important de rappeler qu’en dehors de la contribution de l’Etat et le financement additionnel de la Banque mondiale qui ont permis d’effectuer des transferts monétaires et de prendre des mesures d’accompagnement de base respectivement à 20 000 et à 60 000 bénéficiaires, ce nouvel appui financier de l’AFD de dix millions (10 000 000) d’euros permettra d’étendre l’accès aux transferts monétaires à 45 000 nouveaux bénéficiaires dont les plus vulnérables recevront 15 000 FCFA par trimestre pendant 18 mois. Ces bénéficiaires, dont 75% en milieu rural et 25 % en milieu urbain, seront identifiés dans les 100 cantons ruraux les plus pauvres et les quartiers précaires des zones urbaines. Au total, 125 000 ménages bénéficieront très bientôt de ces transferts monétaires après la phase d’identification.

Innovation technologique, seront ciblés 100 cantons ruraux les plus pauvres du pays et les quartiers précaires des zones urbaines. Un ciblage ultra précis grâce à l’innovation technologique et l’intelligence artificielle, a réaffirmé Jocelyne Caballero. En parallèle, le projet FSB-Novissi permettra la mise en place d’assistances techniques et études afin d’appuyer la structuration et le renforcement du système de protection sociale, notamment sa capacité à répondre aux chocs. 

‘A travers ce projet, la France est fière d’inclure les politiques sociales dans la vaste gamme de ses engagements au profit de l’accès aux services de base’, a déclaré l’ambassadrice de France.

‘Ce nouveau projet est en parfaite cohérence avec la Feuille de Route gouvernementale Togo 2025 qui met fortement l’accent sur la promotion de l’inclusion sociale. Je voudrais vous rassurer quant à l’engagement du Gouvernement togolais, à garantir une utilisation transparente du financement faisant l’objet de la présente cérémonie. La mise en place d’un mécanisme de suivi et de pilotage du portefeuille de l’AFD au Togo et l’engagement pris par les deux parties, lors de la récente revue du portefeuille des projets financés par l’AFD faciliteront l’organisation des revues périodiques qui militent en faveur de cette garantie d’utilisation efficace et transparente de ce financement. La cérémonie de signature de ce jour est l’aboutissement de plusieurs semaines de collaboration fructueuse avec les différentes équipes du Gouvernement, de l’AFD, de la Banque mondiale et d’autres acteurs dont je voudrais saluer, ici, la disponibilité et le professionnalisme. La concrétisation de ce financement pour nos populations pauvres et vulnérables est un heureux évènement dont il faut s’en féliciter. ’, a souligné Sani Yaya qui a rappelé que les effets de la crise sanitaire avaient accentué les vulnérabilités sociales.

L’Agence Française de Développement est un partenaire technique et financier de premier ordre présent aux côtés du Togo depuis 1957. L’évènement de ce jour porte le montant global de son appui financier en cours au Togo à 136,57 milliards de FCFA pour un portefeuille qui comporte désormais onze projets répartis dans différents secteurs indique le ministre Sani YAYA qui s’inscrit dans la durabilité : « Je voudrais à cet égard, au nom du Président de la République togolaise, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE, du Gouvernement et en mon nom propre, remercier Madame l’Ambassadrice de France au Togo et Monsieur le Directeur de l’AFD au Togo pour le soutien constant en faveur des actions de développement initiées par le Gouvernement togolais. L’AFD est un établissement public au cœur du dispositif français de coopération. A cet effet, je voudrais saisir cette occasion pour adresser mes remerciements à Son Excellence Madame l’Ambassadrice de France au Togo, pour l’excellente qualité de la coopération entre le Togo et la France. Je voudrais vous assurer que les actions du Gouvernement s’inscriront dans la recherche d’une collaboration efficace et dynamique avec l’AFD et l’ensemble des partenaires au développement, conformément aux engagements pris. Nous restons convaincus qu’avec les efforts conjugués de tous : gouvernement, populations et partenaires au développement, nous réussirons notre pari d’inscrire le Togo dans la perspective d’une nouvelle période glorieuse ‘ ».

L’Agence Française de Développement est un partenaire technique et financier de premier ordre présent aux côtés du Togo depuis 1957.