• Accueil
  • Riposte au coronavirus, le Ministre Sani YAYA détaille l’expérience togolaise au webinaire organisé ce 14 Janvier 2021

Riposte au coronavirus, le Ministre Sani YAYA détaille l’expérience togolaise au webinaire organisé ce 14 Janvier 2021

Riposte au coronavirus, le Ministre Sani YAYA détaille l’expérience togolaise au webinaire organisé ce 14 Janvier 2021

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

La rencontre est placée sous l’égide de la Confédération des Institutions Financières d’Afrique de l’Ouest (CIF),

Le gouvernement togolais est bien présent au webinaire international qu’organise le gouvernement du Bénin en partenariat avec la Confédération des Institutions Financières d’Afrique de l’Ouest (CIF) les 14 et 15 janvier 2021 sur le thème : « Crise de la Covid-19 en Afrique : Réponse Sociale et Microfinance ».

Selon les organisateurs ‘’Il s’agit d’une rencontre de partage d’expériences à laquelle prennent part les États Africains et des représentants des organisations internationales. Cette initiative du Bénin vise à aider l’Afrique à mieux adresser ses interventions dans le domaine du social, et permettra également de voir dans quelle mesure la microfinance peut être ou a été une meilleure réponse au plan social face à la gestion de la crise de la Covid-19.

Plusieurs personnalités de différents horizons sont attendues pour prendre une part active à cette rencontre de haut niveau, dont Monsieur Sani Yaya, Ministre de l’Economie et des Finances du Togo et Président du Conseil des Ministres de l’UMOA, de Madame Mazamesso Assih, Ministre chargée de l’Inclusion Financière et de l’Organisation du Secteur Informel du Togo.

Le ministre de l’économie et des finances Sani YAYA et Président du Conseil des Ministres de l’UMOA présentait il y a peu de temps devant le parlement la situation du Togo par rapport à la gestion de covid-19 : « A l’instar des autres pays du monde entier, la pandémie de Covid-19 fait subir à l’économie togolaise un choc sans précédent. Cependant, notre économie se montre résiliente grâce aux mesures idoines de riposte prises par le Gouvernement sous le leadership du Président de la République, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE. A cet effet, dès la détection du premier cas dans notre pays, en mars 2020, le Gouvernement a adopté un plan de riposte dit des « 3R » (Riposte, Résilience et Relance) qui vise à lutter contre la propagation de la maladie à coronavirus (Riposte sanitaire), à maintenir l’activité économique à un niveau acceptable et renforcer la résilience du secteur privé (Résilience), et à redynamiser l’activité économique (Relance de l’économie nationale) »,a indiqué le ministre Sani YAYA.

Pour le plan de riposte, le Gouvernement a mis en place le Fonds de concours de riposte et de solidarité COVID-19 d’un montant de 400 milliards de francs CFA. Les dépenses totales effectuées dans cette lutte s’établissent à 107.566.238.507 francs CFA. Ces dépenses, inhérentes aux différentes mesures engagées par le Gouvernement, se répartissent en : dépenses liées aux mesures de riposte sanitaire pour 22.879.470.740 francs CFA ; en dépenses de résilience ou dépenses sociales pour 32.386.983.014 francs CFA, notamment, les transferts monétaires NOVISSI, la prise en charge par le Gouvernement des tranches sociales des factures d’eau et d’électricité, ainsi que diverses autres actions sociales ; et en dépenses de relance économique  qui s’établissent à 52.299.784.753 francs CFA.

Des efforts sont faits également par le Togo dans le domaine de l’inclusion financière. Ainsi depuis 2014 et la mise en place du Fonds national de la finance inclusive, l’inclusion financière a contribué à relever le défi de la lutte contre la pauvreté dans notre pays. Elle a également permis de réduire les inégalités sociales et de renforcer la résilience des ménages en permettant aux populations vulnérables d’avoir accès à des moyens financiers pour exercer des activités génératrices de revenus. A ce jour, près de 1,8 millions de crédits ont été accordés représentant 98,14 milliards de FCFA. Dans le but de tenir compte des ambitions de notre pays déclinées dans la feuille de route quinquennale, de nouveaux produits ont été lancés notamment « N’KODEDE », « KIFFE » et Crédit relance des MTPME.

 Par exemple, le produit « N’KODEDE » permet aux populations jadis exclues du système financier d’avoir accès au crédit bancaire s’élevant jusqu’à 5 millions de FCFA. Le Togo est ainsi devenu en 2019 le premier pays du classement dans la zone UEMOA en matière d’accès aux services financiers. Ceci grâce à une progression de près de 80 % au titre du secteur des Systèmes financiers décentralisés (SFD).

Il est important de préciser que pendant que beaucoup de pays enregistrent une récession de leurs économies, le Togo affiche un taux de croissance quoiqu’en recul, est projeté à +0,7% en 2020 et 4,7% en 2021 sous réserve que la pandémie soit rapidement maitrisée. En outre, le cadre macroéconomique demeure stable et l’endettement maitrisée à un taux d’endettement bien en dessous de la norme de l’UEMOA de 70%.