• Accueil
  • Sani YAYA préside les travaux de l’atelier de revue des réformes à fin décembre 2019

Sani YAYA préside les travaux de l’atelier de revue des réformes à fin décembre 2019

Sani YAYA préside les travaux de l’atelier de revue des réformes à fin décembre 2019

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

‘’Les réformes des finances publiques ont pour point central les réformes budgétaires auxquelles les plus hautes autorités attachent du prix’’ déclare le ministre YAYA.

‘’Les réformes des finances publiques ont pour point central les réformes budgétaires auxquelles les plus hautes autorités attachent du prix’’ déclare le ministre YAYA.

L’atelier consacré à la revue nationale de la performance des réformes sur la période du second semestre de l’année 2019 qui a eu lieu ce mardi 25 août 2020, a pour but d’évaluer la performance dans la mise en œuvre des réformes très indispensable pour confronter les objectifs aux résultats.

‘Les réformes que nous menons permettent de maintenir le cadre macroéconomique stable et de motiver nos partenaires techniques et financiers à continuer à accompagner notre pays à travers des programmes et projets de développement en raison de la bonne gouvernance conduite par le gouvernement’, a indiqué également Sani Yaya, le ministre de l’Economie et des Finances, à l’ouverture des travaux.

La pandémie a des conséquences sur l’économie togolaise.  Les projections laissent apparaître une forte décélération de l’activité avec une perte de croissance de 4,2 points de pourcentage selon l’hypothèse la plus optimiste.  En effet, le taux de progression de l’activité économique est révisé à 1,3% pour l’année 2020, contre une prévision initiale de 5,5%, après un taux de 5,3% enregistré en 2019. Ce contexte particulier va conduire à une nécessaire révision du plan national de développement (PND, 2018-2022). 

‘La nouvelle politique s’articulera autour de la création des pôles de croissance, des unités de transformation industrielle de nos matières premières, particulièrement dans le secteur agricole et industriel pour développer des chaînes de valeur et créer plus d’emploi’, a précisé le ministre.

Sani Yaya

En dépit des difficultés, le Togo poursuit la réforme des finances publiques, réduit son endettement et promeut la bonne gouvernance.

Une stratégie saluée par les institutions internationales comme la Banque mondiale et le FMI. ‘Le dernier rapport de la Banque mondiale sur l’évaluation des politiques et institutions nationales en Afrique (CPIA) a fait cas des progrès réalisés par le Togo ces dernières années. Classé 15è sur les 39 pays, le Togo avec une note de 3,3 en 2019 a connu une augmentation moyenne de sa note de 0,1 point chaque année depuis 2017’, a rappelé Sani Yaya.

Le rapport a mis en exergue la qualité de la gestion budgétaire et financière, l’efficience dans la mobilisation des recettes et l’équité dans l’utilisation des ressources publiques.

La revue nationale de la performance permet au Togo d’être à jour par rapport aux dispositions de la stratégie des réformes adoptée afin de répondre favorablement à certaines demandes des partenaires techniques et financiers.