• Accueil
  • A Lomé, Présidents des Cours des Comptes des Etats Membres et Conseillers de l’UEMOA se rencontrent,

A Lomé, Présidents des Cours des Comptes des Etats Membres et Conseillers de l’UEMOA se rencontrent,

A Lomé, Présidents des Cours des Comptes des Etats Membres et Conseillers de l’UEMOA se rencontrent,

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Il s’agit de la 23ème Edition de leur Réunion Annuelle Statutaire,

La 23e réunion annuelle des présidents des Cours des comptes des Etats membres et des Conseillers à la Cour des comptes de l’UEMOA s’est ouverte mardi à Lomé sous la présidence de Sani Yaya, le ministre togolais de l’Economie et des Finances.

Tout en souhaitant au nom du Président de la République Togolaise, son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE, une cordiale bienvenue en terre togolaise et leur transmettre ses vœux de plein succès aux assises, le ministre de l’économie et des finances a insisté sur le bienfondé des reformes : «Ayant senti la nécessité de réformer la gestion des finances publiques, la Commission de l’UEMOA a mis en place, en 2009, un nouveau cadre harmonisé des finances publiques. Les objectifs fondamentaux visés à cet effet étaient de deux ordres :Améliorer l’efficacité de l’action publique pour le bénéfice des citoyens, usagers, et contribuables ;Instaurer une véritable transparence dans la gestion publique, en rendant notamment plus lisibles les documents budgétaires destinés au Parlement et au citoyen. C’est dans cette perspective que le Conseil des Ministres de l’UEMOA avait adopté, en 2009, des nouvelles Directives renforçant notamment la transparence dans la gestion des finances publiques. Parmi toutes ces directives, celle portant lois de finances au sein de l’UEMOA revêt une importance toute particulière. En effet, elle introduit des innovations aussi bien pour les Administrations que pour les Institutions de contrôle externe à savoir le Parlement et la Cour des comptes. Ces nouvelles dispositions consacrent le passage d’une logique de moyens à une logique de résultats avec l’introduction du Budget programme qui est désormais la nouvelle méthode de présentation, de spécialisation et de vote de crédits .Un rapport annuel de performances (RAP), rendant compte des résultats obtenus, est désormais joint à tout projet de loi de règlement ».

Conscient de l’obligation de rendre compte de l’utilisation des derniers publics et de promouvoir la bonne gouvernance dans la gestion des affaires publiques, le Togo a opté depuis 1992 pour la création d’une Cour des comptes à laquelle, la Constitution a conféré le statut d’institution de la République appartenant au pouvoir judiciaire, indépendant des pouvoirs exécutifs et législatif’.

Selon Monsieur YAYA : « Les réformes budgétaires apportées par l’UEMOA ainsi que l’élargissement des compétences des Cours des comptes nationales, rendent indispensable le renforcement des capacités de ces juridictions financières dans leur mission de contrôle de la gestion des finances publiques ».

La réunion organisée à Lomé a pour objet de procéder à une évaluation des systèmes de contrôle des comptes et des résultats des contrôles effectués durant l’exercice écoulé (2021).

Elle est aussi un cadre d’échanges d’expériences pratiques pour faire progresser la transparence dans la gestion des finances publiques au niveau des 8 Etats membres.