• Accueil
  • Démarrage au Parlement de l’examen du Document de Programmation Budgétaire et Economique Pluriannuelle (DPBEP) 2021 – 2023

Démarrage au Parlement de l’examen du Document de Programmation Budgétaire et Economique Pluriannuelle (DPBEP) 2021 – 2023

Démarrage au Parlement de l’examen du Document de Programmation Budgétaire et Economique Pluriannuelle (DPBEP) 2021 – 2023

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Deuxième Débat d’orientation du genre   après celui mené en 2019.

Le DOB se veut un cadre d’échanges entre le Gouvernement et le Parlement dans le sens d’améliorer l’information du Parlement sur la situation des finances publiques afin de renforcer son rôle régalien de contrôle de l’action gouvernementale.

A cette occasion, le Gouvernement présente les éléments de contexte économique, les contraintes financières qui en découlent et les grands axes prioritaires de l’action gouvernementale au titre des trois (03) années à venir, avec un accent particulier sur le budget de la première année.

Cette année l’élaboration du Document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle (DPBEP) 2021-2023, base de discussions du DOB, intervient dans un contexte marqué par les effets de la pandémie à coronavirus (COVID-19) et de suspension du Pacte de convergence de l’UEMOA.

Selon l’évolution économique et budgétaire récente et les estimations pour 2020, l’activité économique nationale sur la période 2017-2019 s’est déroulée dans un contexte marqué essentiellement par la mise en œuvre des réformes visant l’assainissement des finances publiques, l’amélioration du climat des affaires et l’exécution des projets et programmes du Plan national de développement (PND 2018-2022). Le taux de croissance moyen du PIB réel sur la période 2017-2019 est de 4,9%. Cette bonne tenue de l’activité reflète celle des différentes branches de l’économie telles que l’agriculture, l’industrie manufacturière, la construction et les services. La contribution à la croissance du PIB réel est en moyenne de 4,5% et 0,4% respectivement pour l’ensemble des branches de l’économie et les taxes. En 2020, le taux de croissance du PIB réel s’établirait à 0,7% contre une prévision initiale de 5,5% en raison de l’impact négatif de la crise sanitaire sur l’économie nationale. Toutes les branches d’activités seraient touchées, notamment le tourisme, les transports, le commerce, les activités manufacturières, la santé, l’éducation et le secteur informel.

 En 2021, les priorités et choix stratégiques budgétaires, en matière d’allocation globale des ressources et des dépenses s’inscrivent dans la dynamique d’une plus grande efficacité de la politique budgétaire du Gouvernement.

Le gouvernement, à travers le DPBEP 2021-2023, s’engage à améliorer les résultats en matière de développement en faveur des citoyens afin que les attentes des populations trouvent une solution optimale au cours des prochaines années.