• Accueil
  • A l’unanimité l’Assemblée nationale donne son quitus pour l’exécution du budget 2020 ce 18 décembre

A l’unanimité l’Assemblée nationale donne son quitus pour l’exécution du budget 2020 ce 18 décembre

A l’unanimité l’Assemblée nationale donne son quitus pour l’exécution du budget 2020 ce 18 décembre

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

La loi de finances s’appuie sur les orientations de la politique économique et sociale gouvernementale et sur le cadrage macro-budgétaire cohérent avec le programme triennal soutenu par le FMI.

‘Malgré l’environnement économique mondial défavorable, marqué par des incertitudes liées au ralentissement de l’activité économique dans les pays avancés, le gouvernement, sous l’impulsion du Chef de l’Etat, met en œuvre une politique budgétaire prudente, cohérente, réaliste et axée sur une performance accrue dans la collecte des ressources budgétaires fiscales et non fiscales et sur la satisfaction des besoins sociaux de nos populations’, a déclaré Sani Yaya, le ministre de l’Economie et des Finances, à l’issue du vote.

Le budget 2020 prend en compte les grandes orientations comme le le financement de l’investissement à hauteur de 23 % des ressources budgétaires, la prise en compte de la dimension sociale de la politique du gouvernement. 46,8% des ressources budgétaires seront affectées aux secteurs sociaux :  santé, éducation, agriculture électrification rurale …

Le secteur de la santé obtient 41% d’évolution avec, notamment, la construction et la réhabilitation de centres de santé.

Le budget prévoit également l’augmentation du pouvoir d’achat des travailleurs ainsi que des retraités par la revalorisation de la valeur indiciaire. Il y aura des recrutements dans l’éducation, l’agriculture ou la santé.

Afin de permettre la réussite du plan national de développement, des dispositions fiscales permettront aux entreprises d’être plus dynamiques. Un dispositif susceptible d’attirer l’investissement privé. Ainsi la  loi des finances 2020, présente des innovations avantageuses suivantes pour le consommateur.-Allègement des charges au profit des PME/PMI ; -L’octroi des avantages fiscaux et douaniers aux acquisitions même privés de véhicules de tourisme dans le cadre du politique de renouvellement du parc automobile au niveau national. -Abattement sur la valeur en douane notamment 100% pour les véhicules électriques ou hybrides à l’état neuf ; -Renforcement des mesures de lutte contre la fraude et l’évasion fiscale ; Enfin ! dans un environnement sécuritaire marqué par certaines situations de terrorisme, le budget gestion ,2020 a pris des mesures idoines à cet effet.

Le ministre Sani YAYA déclare : « C’est le lieu de remercier, une fois encore, tous les partenaires au développement qui œuvrent chaque jour aux côtés du Gouvernement togolais dans sa quête d’amélioration des conditions de vie de nos laborieuses populations. Je voudrais particulièrement adresser nos remerciements au FMI qui a déjà décaissé au titre de la FEC environ 207, 8 millions de dollars, soit 122,4 milliards de FCFA. Je voudrais rappeler que ce prêt est sans intérêt.  la dernière tranche devant être décaissée incessamment.  Je voudrais rendre un grand hommage au Président de la République et au Gouvernement dont le soutien tout au long de la mise en œuvre du programme au titre de la Facilité Elargie de Crédit (FEC), ont permis de contenir le déficit budgétaire à moins de 3% du PIB et de réduire le taux d’endettement. Ce taux, qui se situait à 81,1% en 2016 s’établirait à fin décembre 2019 à 69%, en deçà de la norme communautaire au sein de l’UEMOA, fixée à 70%. Grâce à ce soutien, à ce jour, notre pays est l’un des rares pays sinon le seul respectant les critères de convergence définis par l’UEMOA ».

La loi de finances, gestion 2020, s’équilibre en ressources et en charges à 1.466,2 milliards de FCFA contre 1.430,1 milliards de francs CFA, soit une progression de 2,5 %.

En votant la présente loi de finances, vous donnez au gouvernement les moyens de son action. Je voudrais vous rassurer que ces moyens seront rationnellement utilisés dans le respect des procédures budgétaires en matière d’exécution des dépenses, afin d’atteindre les objectifs qu’il s’est fixé’, a déclaré Sani Yaya.